L’Hypnose Ericksonienne

Milton Hyland Erickson

Milton Erickson

Né le 5 décembre 1901 à Aurum (Nevada) et mort le 25 mars 1980 à Phoenix (Arizona), Milton Hyland Erickson est un psychiatre et psychologue américain qui a joué un rôle important dans le renouvellement de l’hypnose clinique et a consacré de nombreux travaux à l’hypnose thérapeutique.

Dès 1923, il étudie l’hypnose « à l’ancienne », qui consiste à plonger les patients dans un état de sommeil profond. Puis il met au point une méthode d’hypnose « éveillée », fondée sur la relation patient/thérapeute et sur le respect absolu du sujet.

Son approche innovante en psychothérapie repose sur la conviction que le patient possède en lui les ressources pour répondre de manière appropriée aux situations qu’il rencontre: il s’agit par conséquent d’utiliser ses compétences et ses possibilités d’adaptation personnelles.

En cinquante ans de pratique, il a traité près de 30 000 personnes.

Lapproche ericksonienne considère que l’apparition des troubles peut-être en relation avec les « apprentissages » négatifs et les limitations acquises au cours de notre développement psychomoteur, éducatif et social. Sur ces contraintes, le pouvoir de la volonté est limité ou même inexistant, la clé du changement étant l’accès à l’inconscient.

Pour Milton H. Erickson, l’inconscient est sage, protecteur et constitue un «immense réservoir de ressources». Par conséquent, chacun possède des possibilités uniques de développement, de croissance et d’ouverture.

Plus permissive que l’hypnose classique, utilisant des inductions indirectes et adaptées au patient, l’hypnose ericksonienne conduit le plus souvent à une transe éveillée plutôt qu’au sommeil hypnotique. Elle est par conséquent accessible à tout le monde.

Le langage hypnotique agit en profondeur, comme un stimulus, et court-circuite le mental.

En parallèle, le cerveau produit des endorphines, hormones du bien-être qui vont lever toute inhibition, et permettre un voyage sans stress. Le thérapeute agit en tant que guide. La clé de cette pratique repose sur une participation active du patient, qui possède les ressources nécessaires pour répondre de manière innovante aux situations qu’il rencontre et effectuer ainsi une transformation intérieure positive.

Caractérisée par une approche souple, indirecte et non directive, cette forme d’hypnose a donné naissance à de nombreux courants de psychothérapie moderne : Thérapie brève, Programmation neuro-linguistique (PNL) …

L’hypnose ericksonienne utilise la suggestion mais aussi des techniques de résolution de problèmes issues de la PNL. Ces techniques sont une ressource importante pour l’hypnothérapeute.

L’hypnose ericksonienne est aussi une approche humaniste de la thérapie et du patient. La séance est toujours un travail à deux, le thérapeute et le patient forment une équipe.

La thérapie brève orientée solution se fait toujours avec des objectifs définis et mesurables et comporte généralement un nombre limité de séances ( 1-3 à 12 séances ) sur une durée de quelques semaines à quelques mois. Ceci n’étant pas une règle absolue, le changement, la progression, seront mesurés à chaque séance afin d’adapter au mieux la stratégie thérapeutique et de décider ensemble de la meilleure suite à donner.

 » Chaque personne est unique et il ne peut y avoir de normalisation des techniques inductives, il faut prendre en compte la personnalité du patient et respecter sa demande. »
Milton H. Erickson